10 conseils à une actrice débutante

L'autre jour, j'ai vu un lien vers une vidéo d'une beurette. La fille étant plutôt mignonne, j'ai cliqué. Et j'ai regretté. D'abord, elle a scruté la caméra avec ses yeux de merlan frit. Puis, tandis qu'elle était en amazone, on aurait juré qu'elle avait une anesthésie locale ! A la fin, elle a eu un orgasme pas très crédible.

Trop de filles pensent qu'être actrice de X, ça signifie s'allonger sur un lit et écarter le jambe. Ensuite, elles découvrent que c'est plus compliqué que ça et elles raccrochent au bout de 3 mois.

Comment ne pas se louper, voici 10 conseils :

1. Prendre des cours de comédie
Ce qui fait une grande actrice, c'est le charme, le charisme, la sensualité... A marge du gonzo, on voit revenir un porno avec des dialogues et de la séduction. On vous demande pas de gagner un oscar, mais de donner vie aux quelques minutes de dialogue ! Et s'il n'y a pas de texte, apprendre à bouger de manière sensuelle, à lancer des regards aguicheurs (au lieu de fixer bêtement la caméra), à simuler son plaisir... Lorsqu'une actrice est excellente, elle peut rendre torride une position du missionnaire !

2. Choisir un pseudo
Trop d'actrices débarquent les mains dans les poches à leur premier tournage, voire au second... Votre pseudo, c'est votre image. Il faut de la cohérence entre votre look et votre image. Evidemment, si vous êtes Asiatique, noir ou Maghrébine, il faudra forcer sur l’ethnicité (cf. Sharon Lee, Yasmine...) Si vous voulez être la "voisine déluré", vous pouvez prendre un pseudo "normal" (cf. Clara Morgane.) Evitez les noms Américains, c'est ringard et ridicule.
L'idée, c'est que sur la présentation de la vidéo ou la jaquette du DVD, il doit marquer les esprits. Le cas extrême, c'est Rocco Siffredi. Quand vous voyez "Rocco", vous savez à quoi vous attendre. C'est une "marque" avec un "univers", comme on dit dans le marketing.

3. Se mettre aux réseaux sociaux
La carrière moyenne d'une actrice de X, c'est de 2 à 3 ans. Après, on a l'impression qu'on l'a trop vue. Ce qui permet de se maintenir, c'est un socle de fans qui la réclame. Pour se créer ce socle, il faut des comptes "pro" sur Twitter, Instagram, Snapchat, etc.
Etre sur les réseaux sociaux, c'est bien. Mais pour que les fans donnent, il faut qu'ils reçoivent. Et on parle de vrais fans, qui likent et commentent vos publications. Pas des 1k bots que vous avez payés... Un compte avec 10k fans, mais 0 retweet, c'est suspect et les producteurs ne sont pas naïfs. Pour faire plaisir aux fans, pas question de poster uniquement pour faire de la pub pour vos scènes sur Onlyfans... Il faudra répondre aux messages de fans, poster de temps en temps des photos de cupcakes ou de frappuccino... Evitez bien sûr les thèmes controversés (politique, veganisme...) et ne pas donner d'indications sur l'endroit où vous vivez... C'est aussi un bon moyen de se construire une image. Evidemment, les fans ne sont pas toujours finots. J'en ai vu eu tweeter "T trop bon je ve bz" à une actrice qui évoquait la mort de son père. Il y a aussi les chevaliers blancs, ceux qui croient connaitre votre vie. Ca fait parti du métier.

4. Aller en salle de sport
Les gens veulent des actrices à l'air "normal". Mais quand même pas des actrices avec des bourrelets ou des seins qui descendent au nombril ! Donc, pour garder un joli corps, il va falloir faire de la gym. Accessoirement, ça permet d'évacuer les excès d'une fin de tournage arrosée...

5. Prendre des lavements
En Europe, l'anal et les feuilles de rose sont systématiques. Il est impératif d'avoir l'anus propre. Donc de faire un bon lavement avant la scène.
Aux Etats-Unis, l'anal est nettement moins usité. Par contre, l'hygiénisme est strict. Certaines actrices jeunent pendant les 24h avant un tournage !

6. Se mettre à l'anglais
Faire carrière dans le X, ça signifie vite s'expatrier. Nombre de tournages ont lieu en Hongrie ou en Roumanie. Sans parler des Etats-Unis... Mais avec un anglais qui se limite à "Rocco is in the kitchen", ça sera compliqué... Et si vous pensez que les producteurs embaucheront un traducteur juste pour vous, vous êtes mal barrée !

7. Faire attention
Ca y est, vous avez fait plusieurs scènes et vous commencez à avoir pas mal de propositions. Mais entre les castings bidon, les escrocs, le démarchage pour de la prostitution. C'est d'autant plus difficile d'identifier les gens que certaines boites célèbres sous-traitent tout ou partie de tournages à des indépendants. D'autres indépendants tournent avant de vendre leurs scènes à plusieurs supports. De plus, certains réalisateurs peuvent avoir plusieurs pseudos, des maisons de production disposent de plusieurs sites, etc.
En cas de doute, l'idéal, c'est de connaitre un acteur chevronné, qui connait tout le monde. Au pire, il y a Google.
Ce qui doit alarmer, c'est un cachet beaucoup plus important que d'habitude, un agent qui dit avoir des années d'expériences mais qui apparait nul part sur Google, un producteur qui vous donne directement rendez-vous dans une chambre d'hôtel ou qui vous embauche sans même vous avoir vue...

8. Diversifier ses sources de revenues
Ce qui permet aussi à une actrice de durer, c'est de ne pas faire que des tournages. Il y a les shows dans les boites de nuit ou les salons du tuning (ce qui permet de rencontrer son public.) La diversification logique, c'est le caming ou les scènes en solo pour Onlyfans. Sans oublier la réalisation.

9. Protéger sa vie privée
On ne sait jamais jusqu'où un fan peut aller. Personne n'a envie de voir quelqu'un frapper à sa porte à 2 heures du matin ou un numéro inconnu avec juste une hyperventilation à l'autre bout du fil... L'anonymat est l'une des règles N°1 du X. Certaines actrices se disent qu'elles peuvent gérer les gens un peu collant. Mais certains pourraient s'en prendre à leurs parents ou à leurs voisins.
Voilà pourquoi, sur les réseaux sociaux, il faut éviter de donner des indications trop précises.
Attention aussi aux interview de la presse puritaine. Ils aiment bien outer les actrices afin de les "sauver" (car pour eux, toute actrice est une victime.) D'où des "Nous sommes avec Melody XXX, alias Alice Martin, dans son 2 pièces du 20 avenue Charles de Gaulle à Drancy (interphone 30B29, 2e étage à droite.)"

10. Préparer l'après
Pas facile de quitter le X. Beaucoup de filles n'ont pas envie de retrouver leur vie "d'avant". Et puis, il y a celle qui pensent pouvoir surfer sur leur notoriété. Tabatha Cash et Dany Verissimo/Ally Mac Tyana ont découvert qu'actrice, c'est un métier. Laure Sinclair a découvert que chanteuse, c'est un métier. Coralie Trinh Thi a découvert que romancière, c'est un métier. Quant à Olivia Del Rio, elle a découvert que mère-maquerelle, ce n'est pas un métier.
Pas question d'improviser ; une reconversion, ça se prépare. Quitter le X, ça veut dire aussi voir ses revenus se réduire (donc mieux vaut avoir rempli son Livret A au préalable.) Dans certains secteurs (comme l'éducation), "actrice de X", c'est éliminatoire sur un CV et mieux vaut assumer son passé, car les autres ne sont jamais qu'à un clique de découvrir le pot-aux-roses...

Commentaires